Météo Passionphases de la lune en direct météopassioncarte de vigilance météo réactualisée météopassion

 
 

C'était un 15 octobre... 1988 !

Dès les premières heures du jour, il fait particulièrement doux dans le Sud-Est... En la matière, les caps corses font honneur à leur réputation ! A Parata, au-dessus des Iles Sanguinaires, il ne fait pas moins de 22,5° durant la nuit...
 

illustration de la douceur nocturne et matinale au sémaphore de Parata en Corse le 15 octobre 1988 météopassion

Dans l'après-midi, c'est un record mensuel absolu de chaleur qui tombe ! A Ajaccio, on enregistre 35° sous abri... Dans le même temps, on peine à dépasser les 13° dans le Nord-Est du Pays avec seulement 12,3° à Belfort !

températures maximales, record mensuel absolu de chaleur et 35° le plus tardif à Ajaccio le 18 octobre 1988 météopassion

La capitale de Corse-du-Sud détenait déjà le 40° le plus tardif de France... Cet autre record constitue le 35° le plus tardif jamais enregistré ! Il permet à quelques privilégiés de profiter des plages désertées de la baie...

illustration du record mensuel absolu de chaleur à Ajaccio et du 35° le plus tardif le 15 octobre 1988 météopassion

A la lecture du graphique des températures, on ne voit que le pic de chaleur du 15 octobre 1988 ! Comme un été en plein automne...

graphique des températures à Ajaccio en octobre 1988 météopassion

Un coup de Sirocco en est la cause ! Ce vent sec et brûlant nous vient tout droit du Maghreb... Sur la carte de situation du jour, les isobares relient directement la Tunisie à la Corse !

carte de situation du record mensuel absolu de chaleur à Ajaccio le 15 octobre 1988 météopassion

Une "langue saharienne" chemine alors vers l'Ile de Beauté via la Sardaigne... A 1500 mètres d'altitude, la masse d'air est à plus de 18° ! Parallèlement, une goutte froide stationne au large du Portugal...

carte des masses d'air du record mensuel absolu de chaleur à Ajaccio le 15 octobre 1988 météopassion

D'autres spécificités locales favorisent ces valeurs remarquables ! La ville est exposée plein sud, au fond d'une baie entourée de montagnes... Un environnement déjà propice au réchauffement de l'atmosphère ! En flux de sud-est, un effet de foehn se produit par franchissement du relief axial de Corse... Localement, on peut alors gagner une dizaine de degrés ! Et ce en toute saison...

effet de foehn lors du record mensuel absolu de chaleur à Ajaccio le 15 octobre 1988 Reynald ARTAUD météopassion

Reynald ARTAUD

Accueil





Créer un site
Créer un site