Météo Passionphases de la lune en direct météopassioncarte de vigilance météo réactualisée météopassion

 

C'était un 29 février... 1960 !

Une journée estivale en hiver ! Ces élégantes présentant la mode printemps-été ne nous démentiront pas...

grande douceur à Paris le 28 février 1960 météopassion

On relève un extraordinaire 31,2° sous abri à St Girons en Ariège... Qui pourrait croire que les 30° peuvent être atteints et dépassés en France au mois de février ! C'est également le cas à Lannemezan dans les Hautes-Pyrénées avec 30,5°...

températures maximales records du 28 février 1960 météopassion

La veille, de nombreux records mensuels de chaleur sont déjà tombés, avec 18,9° à Lille, 21,4° à Paris, 25,9° à Clermont-Ferrand et 28,9° à Biarritz ! Curieux et rare paradoxe, c'est en Corse et sur la Côtes d'Azur que les températures sont alors les plus "fraîches"...

températures maximales records du 28 février 1960 météopassion

Ces conditions exceptionnelles transforment une tradition pastorale en fléau ! Des feux d'écobuage sont allumés par les bergers afin de nettoyer les pâturages...

incendies suite aux feux d'écobuage lors du foehn de fin février 1960 météopassion

Attisés par la chaleur et les violentes rafales, ils deviennent incontrôlables et se propagent à la montagne ! Il y a quelques années, plusieurs randonneurs ont perdu la vie en de pareilles circonstances...

feux d'écobuage par jour de foehn ou vent d'Espagne au pied des Pyrénées météopassion

Cette fièvre hivernale a pour origine un flux de sud dynamique, entre une dépression atlantique et un anticyclone méditerranéen...

carte de situation du coup de foehn et de chaleur des 28 et 29 février 1960 météopassion

Depuis le Maghreb, une masse d'air très douce est "propulsée" vers la France via la péninsule Ibérique ! A près de 2900 m d'altitude, il fait 10° au sommet du Pic du Midi de Bigorre...

carte de masses d'air du coup de foehn et de chaleur des 28 et 29 février 1960 météopassion

Mais cette configuration ne suffit pas pour atteindre les 30° sous abri en février ! Une particularité régionale en est la cause... Le piémont pyrénéen est coutumier de ces "bouffées" soudaines ! Une chaleur hors-saison, presque "artificielle" et plutôt désagréable, qui s'accompagne souvent d'un vent soutenu... Aucune autre station du territoire ne peut alors rivaliser ! Pour les gens du Pays Basque, du Béarn et de l'Ariège, c'est le fameux "vent d'Espagne", plus communément appelé "effet de foehn"...
En franchissant le relief, l'air se refroidit par détente et son humidité se condense ! En redescendant le versant opposé, déchargé de son humidité, il se comprime et se réchauffe...

schéma de l'effet de foehn météopassion

Reynald ARTAUD

Accueil


Créé avec Créer un site
Créer un site