Météo Passionphases de la lune en direct météopassioncarte de vigilance météo réactualisée météopassion

 

C'était un 4 décembre... 1985 !

Peut-il faire plus de 25° sous abri en France en plein mois de décembre ? Poser la question, c'est y répondre ! Le 2 décembre 1985, on enregistre déjà 25,1° à Biarritz... Et le 4 au matinil ne fait pas moins de 19° sur la côte basque !

températures minimales très douces du 4 décembre 1985 météopassion

Un foehn sec et chaud souffle alors sur les coteaux du Béarn, et les thermomètres s'affolent de nouveau...

illustration du foehn lors du record de chaleur à Pau le 4 décembre 1985 météopassion

Dans l'après-midi, on relève jusqu'à 27,2° sous abri à Pau ! Il s'agit de la température la plus élevée jamais enregistrée en France au mois de décembre...

températures maximales et record mensuel de chaleur à Pau le 4 décembre 1985 météopassion

Aujourd'hui comme hier, c'est l'occasion de flâner sur le boulevard des Pyrénées ! On y profite d'une vue imprenable sur les sommets enneigés...

illustration du record de chaleur sur le boulevard des Pyrénées à Pau le 4 décembre 1985 météopassion

Cette fièvre hivernale a pour origine un flux de sud ! Entre une dépression atlantique et un anticyclone méditerranéen...

carte de situation du foehn et des records de chaleur du début décembre 1985 météopassion

Depuis le Maroc, une masse d'air très douce migre alors vers la France via la péninsule Ibérique !

carte de masses d'air du foehn et des records de chaleur du début décembre 1985 météopassion

Mais cette configuration ne suffit pas pour franchir les 25° sous abri en décembre... Une particularité régionale en est la cause !
Le piémont pyrénéen est coutumier de ces "bouffées" soudaines, avec une chaleur hors-saison, presque "artificielle" et plutôt désagréable, accompagnée d'un vent soutenu... Aucune autre station du territoire ne peut alors rivaliser ! Pour les gens du Pays Basque, du Béarn et de l'Ariège, c'est le fameux "vent d'Espagne", plus communément appelé "effet de foehn"...
En franchissant le relief, l'air se refroidit par détente et son humidité se condense ! En redescendant le versant opposé, déchargé de son humidité, il se comprime et se réchauffe...

schéma de l'effet de foehn météopassion

Reynald ARTAUD

Accueil


Créé avec Créer un site
Créer un site