Météo Passionphases de la lune en direct météopassioncarte de vigilance météo réactualisée météopassion

 
 

LES OURAGANS DE DECEMBRE 1999

Le 12 décembre 1999, l'Erika fait naufrage dans le Golfe de Gascogne, au large de Belle-Ile... Ce navire, un pétrolier battant pavillon de complaisance, est affrété par la société Total-Fina-Elf... Alors qu'il est malmené par le mauvais temps, une cloison interne rongée par la corrosion se rompt. Les fissures se propagent alors à toute la coque, et l'Erika se casse en deux avant de sombrer... Dans ses soutes, 37000 tonnes d'un mauvais fioul lourd !!!

 

Les images du naufrage sont spectaculaires !!! Et ses conséquences suscitent déjà l'angoisse des autorités et des littoraux voisins... C'est le début d'un feuilleton qui va accaparer l'attention des médias et des foules pendant plusieurs semaines... Et à juste titre !!! Au-dessus des épaves, les premières nappes se forment et entament leur dérive... Même Météo-France apporte ses compétences dans la prévision de leur déplacement...

Comme souvent, il faudra attendre l'arrivée de la pollution pour en mesurer toute l'importance. Du Finistère à la Charente-maritime, 400 km de littoral atlantique sont touchés !!! On doit subir la désolation des côtes souillées, comme ici au Pouliguen...

rochers souilles au pouliguen

On ne se demande plus si Noël sera au balcon ou aux tisons !!! Ce sera un Noël noir...

noel au mazout 1999

Les volontaires se mobilisent en nombre et proposent spontanément leurs bras !!!

Avec des moyens parfois limités, ils ramassent, entassent, transportent et évacuent  des tonnes de matières et de déchets collants et cancérigènes... 250 000 au total !!!

les volontaires au travail decembre 1999

Les oiseaux succombent par milliers... Ils seront environ 200 000 !!! 10 fois plus que pour le naufrage de l'Amoco Cadiz de sinistre mémoire... 

oiseau victime du fioul 1999

C'est donc une France au chevet de cette pollution qui s'apprête à changer de siècle !!! Une France où on reparle de Nostradamus, où on spécule sur la capacité des ordinateurs à gérer le passage à l'an 2000... Ce fameux "Bug informatique" !!! Une France qui n'a également pas connu de tempête majeure depuis des années !!! Le dernier ouragan remonte à 1987 et n'a réellement touché que la Bretagne et la Normandie... Quant à la dernière tempête d'importance, elle a eu lieu en février 1990 sur le nord-ouest du pays !!! Le coeur de la dépression avait alors longé les côtes de la Manche... J'étais au sud de Nantes, ma ville natale. En sortant du Lycée, je me souviens d'un ciel noir et de trombes de pluie sans vent... Soudain, en début d'après-midi, le vent s'était déchaîné !!! Je revois encore un cèdre centenaire s'effondrer sous mes yeux, et les rideaux de bruines chargés d'embruns filant à toute allure !!! Depuis ma petite fenêtre, c'était fascinant !!! Un curieux mélange de peur et d'admiration...

http://la.climatologie.free.fr/tempete/tempete-trajectoire.jpg

J'ai volontairement développé ce préambule pour bien comprendre le contexte et les préoccupations du moment.  En cette mi-décembre 1999, on s'inquiète de la pollution de l'Erika, on prépare les festivités du passage à l'An 2000... et on s'attend à tout !!! Sauf à la fureur du ciel et à la violence des éléments...

Sur l'Atlantique, un combat vieux comme le monde met aux prises l'air froid arctique et l'air chaud des basses latitudes. Les énergies en présence sont considérables !!! Le 25 décembre, à 1500 mètres d'altitude, on passe d'une température inférieure à -10° à plus de 10° en l'espace de 1000 kilomètres...

 

Le courant-jet, bien connu des pilotes de ligne, matérialise la zone de contact entre ces deux masses d'air. C'est au sein de ce courant que se forment les dépressions aux latitudes moyennes car il engendre également de forts mouvements verticaux... Le 26 décembre au matin, il est particulièrement puissant et rapide, puisque les vents qui le composent dépassent les 400 km/heure !!! De Terre-Neuve à la Bretagne, le flux d'ouest est extrêmement dynamique et rapide...

Dans de telles conditions, la prévision devient un exercice d'équilibriste !!! Même avec les ordinateurs les plus puissants du Monde... Il faut faire preuve de lucidité et surtout de réactivité !!! On peut prévoir un risque de tempête car tous les ingrédients sont en présence... Mais il est impossible d'estimer les vents au km/heure près !!!

Il est minuit ce 26 décembre 1999... Une tempête a bien été annoncée par les services de Météo-France... A cette heure avancée de la nuit, le début d'un creusement apparait sur les cartes et les écrans, au large de la Bretagne, matérialisé par le resserrement et l'inclinaison des isobares... Et tout va désormais aller très vite !!! Trop vite...

 

En pleine nuit, les météorologues assistent impuissants au creusement "explosif" de cette dépression... Une "bombe" au sens propre du terme !!! L'alerte est lancée... mais à quoi bon puisque tout le monde dort !!! Et que le "monstre" se déplace à 100 km/h... Le passage nocturne de cet ouragan sauvera d'ailleurs bien des vies !!!

Vue de l'espace, cette image de "Lothar" peut paraître belle... Et elle l'est !!! Un coeur bien dessiné, un enroulement magnifique... Un "vortex" digne de figurer dans les manuels scolaires et les ouvrages de référence !!!

image sattelite de lothar dans la nuit du 26 au 27 decembre 1999

Entre son creusement au large de la Bretagne et son affaiblissement sur la Pologne, à peine 18 heures vont s'écouler !!! Elle atteint son paroxysme en traversant le nord de la France, lors de la prise de cette photo, entre 6 heures et 9 heures du matin... Au plus fort du creusement, la pression atteindra 960 Hpa !!!

Lothar

Au sol, c'est la stupéfaction !!!  

 

Au sol, c'est la stupéfaction !!! On s'attendait à une "banale" tempête... On a sous les yeux un paysage apocalyptique après le passage d'un ouragan !!!

Parmi les zones les plus affectées, et cela comptera dans le retentissement médiatique de l'évènement, la capitale Paris et toute la région Ile de France...

j-6 avant l`an 2000 lothar 1999

Les parcs et les jardins sont méconnaissables !!! Les grands arbres sont terrassés... Les statues sont brisées ou renversées... Les structures légères sont emportées !!! Les Tuileries, St-Cloud, Vincennes, Boulognes et Versailles ne sont plus que de vastes champs de bataille...

Dans les forêts remarquables, les fûts d'arbres vénérables gisent à terre...

futaie couchee lothar 1999

Les Villas et les Châteaux sont blessés par ceux qui leurs servaient d'écrin... 

villa ecrasee par un arbre centenaire 1999

Bon nombre d'églises et de monuments historiques sont touchés...

eglise decapitee

L'Observatoire de Paris est "décoiffé" !!!

l`observatoire endommage

Partout, les dégâts sont considérables !!! On se croirait revenu 50 ans en arrière, après un bombardement...

Avec des raffales approchant les 200 km/h, les couvertures des bâtiments n'ont pas résistées !!!

toitures envolees lothar 1999

Tout ce qui était vulnérable ou exposé a été balayé ou emporté !!! Des lourdes colonnes Maurice...

clonne maurice renversee

... au chapiteau du cirque Gruss !!!

chapiteau gruss envole 

Cette voiture était heureusement vide !!! Ce ne sera pas toujours le cas...

pho10131.jpg Tempête 1999 image by inka92800

Ces bâteaux, coulés par Lothar, resteront au port !!!

bateaux coules lothar 

Mais il y a des destructions moins "futiles", aux conséquences beaucoup plus lourdes pour la population... Les "autoroutes énergétiques", ces lignes à haute tension qui drainent le pays du nord au sud, subissent une première brèche !!!

Voici les données de la station de Haguenau pour cette journée mémorable :

graphique de Lothar pour une station alsacienne

Loin de faiblir en entrant dans les terres, les vents poursuivent leur folle traversée de la France !!!

Le Moulin de Valmy, entièrement restauré pour le Bicentenaire de la Révolution de 1789, n'est plus qu'un tas de bois et de planches...

Moulin de Valmy après la tempête du 26/12/99

Le premier relief d'importance sur le chemin de Lothar fera les frais de sa puissance !!! La forêt vosgienne n'est plus qu'un vaste cimetière...

Quand elle n'est pas décapitée sur les crêtes...

saignée dans une forêt

... elle est soufflée dans les vallons !!!

sapiniere souflee

Des oiseaux, dont certains ont été emportés jusqu'au coeur des Alpes, survolent un Lac Léman méconnaissable...

deferlantes sur le leman

... comme la plupart des lacs alpins recouverts d'écumes et de gerbes d'eau !!!

rafales sur lac alpin martin 1999

La Suisse possède vraiment en ce jour sa "mer" intérieure !!! Une situation exposée peut canaliser ou décupler la force du vent... Même en pleine montagne !!!

foret couche dans les alpes

Le bilan est lourd !!! Et près de 60 personnes perdent la vie directement ou indirectement... Voici un tableau des valeurs extrêmes relevées par les stations météo. Pour l'anecdote, l'anénomètre de la Tour Eiffel a rendu l'âme à 200 km/h... Et la vitesse maximale mesurée est de 320 km/h à la station de l'Aiguille des Grands Montets, à3275 m d'altitude...

Pays Localité Vitesse Pays Localité Vitesse
FRANCE Ploumanach 148 km/h SUISSE La Chaux-de-Fonds 134,6 km/h
  Île de Groix 162 km/h   Chasseral 177,5 km/h
  Rennes 126 km/h   La Dôle 201,2 km/h
  Nantes 126 km/h   Genève 103,7 km/h
  Alençon 166 km/h   Col du Grand-Saint-Bernard 178,6 km/h
  Rouen 140 km/h   Évolène 124,6 km/h
  Chartres 144 km/h   Lucerne 141,5 km/h
  Paris (Parc Montsouris) 169 km/h   Zurich 157,8 km/h
  Orly 173 km/h   Schaffhouse 162 km/h
  Troyes 148 km/h   Hörnli 208,1 km/h
  Dijon 126 km/h   Säntis 229,7 km/h
  Metz 155 km/h ALLEMAGNE Weinbiet 184 km/h
  Nancy 144 km/h   Stuttgart 144 km/h
  Colmar 165 km/h   Karlsruhe 151 km/h
  Strasbourg 144 km/h   Grosser Arber 162 km/h
  Châteaudun 144 km/h   Wendelstein   259 km/h !!!

Martin, le nom donné au second ouragan, est une histoire beaucoup plus personnelle !!! Je vivais à cette époque dans la belle ville de la Rochelle...

De retour de la côte basque balayée par la houle, je dois reprendre le travail à 14 heures... Il y a peu de vent, mais un ciel d'encre et des pluies abondantes !!! Comme un air de déjà vu... En me rendant à la Médiathèque, face au deux tours qui gardent l'entrée du port, je jette un oeil habituel aux prévisions de la Capitainerie... Une autre tempête est annoncée et un bulletin d'alerte émis !!! 

Les mêmes causes produisant souvent les mêmes effets, les services météo redoutent une nouvelle "bombe" !!! Effectivement, les contrastes de température sont toujours importants...

Le courant-jet est toujours aussi puissant !!! et dans ce flux zonal bien établi, on remarque un nouveau creusement au large de nos côtes !!! Il figure sur cette carte sous la lettre "T"...

Mais après un ouragan historique, dont la période de retour est de 50 voire 100 ans, comment ne pas croire à une extrême prudence des services météo ? Et comment croire tout simplement qu'un deuxième ouragan va frapper cette fois le sud du Pays ?

On entend régulièrement ce refrain depuis 1999 : "ils se couvrent !!!" ou "ils exagèrent !!!". On a depuis ces ouragans mis en place un système de prévention et d'alerte sans en expliquer le sens à la population... Un risque de tempête ne signifie pas que cette tempête va immanquablement se produire !!! Il veut simplement dire que l'évènement "peut" se produire, et comme on ne peut en prévoir exactement la vigueur et la trajectoire, il faut être "vigilant" !!! Une carte de vigilance n'est pas une carte de prévision... mais une carte de risque !!!

Au travail, on accueille poliment mes informations relayées timidement par les médias locaux... Il y a bien eu une tempête sur le Nord !!! Mais le Nord est loin... Et on ne mesure pas vraiment ce qui s'y est passé quelques heures plus tôt !!!

Sur cette photo prise à midi, la menace se précise !!! Et elle est bien réelle... Cet "oeil" qui apparait depuis l'espace n'annonce rien de bon !!! Et pourtant, c'est une bien belle image à nouveau...

image satellite de Martin

Entre son creusement au large de la Bretagne et son affaiblissement sur les Alpes, la traversée de la France se fera en une dizaine d'heures !!! Martin atteint son paroxysme en abordant les côtes charentaises et Girondines, vers 18 heures... Au plus fort du creusement, la pression atteindra 963 Hpa !!!

Martin

Pour la pause café de 16 heures, je monte au 3ème étage en salle de repos. Le vent a considérablement forcit !!! Il siffle déjà dans les joints des ouvertures... Au dehors, sur la terrasse, plus de pluie !!! Le bruit du vent dans les arbres et les structures des bâtiments commence à couvrir le murmure de la ville...

A 18 heures, lors de la fermeture de la Médiathèque, la nuit est tombée et nous empêche de prendre pleinement conscience de ce qui se passe au dehors... On a vu une tôle traverser le parvis !!! Et nous encourageons les derniers lecteurs à la prudence...

Au moment de partir, j'arrive au sas donnant sur l'extérieur, une porte de service exposée au sud-ouest... Je tente de l'ouvrir, mais en vain !!! Elle est comme fermée... Je distingue alors les bambous plantés à l'extérieur dans un grand bac... Ils sont à l'horizontal !!! La porte est en fait bloquée par la pression du vent !!! Je décide, comme de nombreux collègues, de rester à la Médiathèque en attendant que les éléments se calment...

On se rassemble pour se rassurer et patienter, loin des puits et des façades de verre... On téléphone aux proches pour prévenir ou prendre des nouvelles... Au-dehors, la plainte du vent est lancinante et inquiétante !!! Elle est accompagnée par les sirènes qui hurlent au quatre coins de la ville... Ce n'est plus la nuit, mais le grand noir entrecoupé de gyrophares et de flash lumineux !!! Je pense alors à des "orages dans la masse"... Il s'agit en fait d'arcs électriques sur les lignes qui tombent les unes après les autres !!! On aperçoit alors un grand bateau blanc traversé le port... Le "Charente-Maritime" vient de larguer ses amarres et va s'écraser sur le Pont à bascule !!!

Vers 20 heures, la faim nous tenaille, et la femme du gardien nous convie à une petite collation avec le peu qu'elle a à nous offrir... Nous sommes une bonne dizaine !!! Il n'y a plus d'électricité... Dans les couloirs de service, le gardien nous guide avec une lampe torche. En arrivant à la salle de repos, au 3ème étage, nous devons emprunter un long couloir donnant sur l'extérieur... Dans le faisceau de la lampe, nous apercevons soudain les baies vitrées... Elles sont ployées, prêtes à exploser !!!

A 21 heures, notre dernier lien vers l'extérieur, le téléphone portable, ne fonctionne plus !!! On réalise qu'il "se passe quelque chose" d'extra-ordinaire... Mais on ne voit plus rien !!! Le bruit du vent est toujours aussi fort... Quand va-t-il se calmer ? Le temps nous paraît à présent bien long... Les premiers téméraires se hasardent à l'extérieur, mais rebroussent rapidement chemin !!!

Vers 22 heures, le vent semble enfin se calmer !!! On organise le retour par "convois" de deux voitures. Une collègue me ramène chez moi, à 3 kilomètres du centre-ville, mais ce voyage est une véritable expédition !!! Dans la nuit noire, nous découvrons dans les phares une ville désertée, jonchée de débris de toutes sortes... Des pierres, des tuiles, des poubelles, des branches et que sais-je encore !!! On navigue à vue, en slalomant...

J'habite au dernier étage d'une résidence sur les hauteurs de Port-Neuf. La baie de ma pièce principale est exposée plein ouest, et je redoute le pire en arrivant... Mais aucun appel d'air lorsque j'ouvre la porte !!! Les vents les plus violents se trouvaient dans l'axe d'un immeuble voisin... Et aucun projectile n'est arrivé jusque là !!! Je me surprends à chercher les interrupteurs pour allumer la lumière... En vain !!! Il fait froid ... Et plus de chauffage bien évidemment !!!

A 23 heures, poussé par la curiosité et l'envie de rassurer mes proches, je tente une expédition nocturne... Je me souviens surtout du silence, de la fraicheur prononcée, et du ciel étoilé !!! Après le vacarme, tous les bruits se sont tus... Le fameux calme après la tempête !!! J'aperçois les premiers dégâts... La plupart des arbres du quartier sont à terre !!! Je cherche cette cabine téléphonique qui va me permettre d'appeler mes parents... Elle se situe près d'un abribus, sur une artère principale du quartier entourée de barres d'immeubles. Dans le noir, je peine à reconnaitre ces lieux pourtant familiers !!! C'est un amas d'arbres abattus et de débris... Un bus est enlisé dans un parterre, comme abandonné en pleine déroute !!! Une voiture surgit et dans le faisceau de ses phares, je distingue à une cinquantaine de mètres un objet brillant... il s'agit du combiné téléphonique de la cabine !!! Il n'y a plus qu'à rentrer à la maison... et attendre le lendemain !!!

Voici l'unique témoignage vidéo de Martin qui restitue bien, en plusieurs séquences, la montée en puissance du phénomène et cette ambiance particulière que j'ai tenté de vous décrire... Il vous suffit de cliquer sur cette autre image prise au moment même où les vents atteignent près de 200 km/h au Pont de l'Ile de Ré !!! A 5 km de mon appartement...

Comme si la pollution ne suffisait pas,  une autre catastrophe frappe la région !!!

la region sud-ouest assommee

Les pompiers parent au plus pressé, et dégagent en priorité les axes de circulation...

pompiers degageant les routes apres le passage de Martin

J'ai retrouvé une de mes rares photos prises le lendemain, en me rendant à pied à La Rochelle... Je regrette aujourd'hui de ne pas en avoir fait plus !!!

Le Port des Minimes est sans dessus dessous !!! Ce n'est plus qu'un enchevêtrement de coques et de pontons...

port de la rochelle devaste 1999 

Un navire se retrouve dans les terres, emporté par la houle !!!

bateau emporte par la houle sur les cotes charentaises après le passage de Martin

Et surtout, on déplore de trop nombreuses victimes...

 

Des familles sont brisées...

La surcôte a submergé les basses-terres... Avec l'innondation de la centrale nucléaire du Blayais, nous ne sommes pas passé loin d'une troisième catastrophe !!!

inondations en gironde

Pour certains, qui s'étaient endettés pour leur outil de travail, le constat est amer... Quand les bâtiments agricoles ne sont pas endommagés, ce sont les cultures qui sont abîmées par le sel jusque très loin dans l'intérieur !!!

Sur cette carte de synthèse de Martin, on constate que les régions épargnées par Lothar ont été frappées à leur tour !!! Le Var et la Corse ont également été touchés !!! Voici quelques valeurs extrêmes relevées durant cet ouragan :

Pointe-du-Raz : 162 km/h, Ile d’Yeu : 162 km/h, Ile d’Oléron : 198 km/h , La Rochelle : 151 km/h , Biscarosse : 166 km/h , Cap Ferret : 173 km/h, Bordeaux : 144 km/h, Pau, Tarbes : 137 km/h, Limoges : 148 km/h, Aurillac : 137 km/h, Perpignan : 140 km/h, Clermont-Ferrand : 159 km/h, Mâcon : 126 km/h...

La fin de Siècle est endeuillée...

fin de siecle en deuil 1999

Le réseau électrique subit à nouveau de gros dégâts !!! Une bonne partie du pays est plongée dans le noir...

Les "ptits gars" de l'EDF sont très attendus, et travaillent sans relâche !!! Mais devant l'ampleur de la tâche, ils ne peuvent faire l'impossible... Il faudra des jours, des mois, parfois des années pour réparer et effacer ce qui vient de se passer !!!

Si le courant est rétabli relativement rapidement dans les zones urbaines, il n'en va pas de même dans les campagnes...

Passés les fastes et les lumières des festivités...

festivites apres les tempetes 1999

... certains s'éclairent à la bougie, ou ressortent leurs vieilles lampes à pétrole !!! On se chauffe au feu de bois, quand on a la chance d'avoir une cheminée !!! En s'informant à l'aide d'un vieux transistor...

Une vie à l'ancienne, presque en autarcie !!! Mais qui s'accomode mal de la traite journalière d'un troupeau de vaches...

Devant l'étendue des zones touchées et l'ampleur des dégâts, il est difficile de dresser un bilan exhaustif et complet de ces deux ouragans... De trop nombreuses victimes, près de 10 milliards d'euros de pertes économiques... Et rien qu'en France, 140 millions m³ de bois abattu !!! Soit l'équivalent d'un convoi ferroviaire ininterrompu d'Oslo à Gibraltar... Au-delà des chiffres, comme toujours, des drames... Mais également, et cela est souvent omis, des fortunes, des progrès... et des réussites !!! Ces ouragans ont, par exemple, fait le bonheur des artisans-couvreurs, des vendeurs et des producteurs d'ardoises et de tuiles !!!

Suite aux problèmes manifestes de diffusion et de communication des prévisions météo, la carte de vigilance et le système d'alerte que nous connaissons sont instaurés...

Enfin des jardins, des parcs et des forêts remarquables dévastés ont retrouvé une seconde jeunesse !!! Les arbres fragiles et malades, donc dangereux, ont été naturellement  abattus. Après un gros travail de coupe, de débardage et de nettoyage, on replante des espèces plus adaptées au climat et aux sols, ce qui n'avait pas toujours été le cas lors des périodes précédentes... 

Versailles retrouve son jardin tel que l'ont voulu ses créateurs au XVIIIème siècle !!! Les tempêtes de 1990 avaient engagé ce mouvement... L'ouragan Lothar portera le coup de grâce aux alignements de vieux maronniers du XIXème !!!

... et accélèrera la restauration des jardins... Une véritable re-création !!!

Jardins et fontaines par Djof

Après la stupeur, la tristesse et les lamentations, un nouveau paysage se dessine...

bassin d`apollon et tapis vert avant les tempetes

... et des perpsectives oubliées sont enfin retrouvées !!!

En cette fin de siècle, nos contemporains ont finalement redécouvert la puissance et la force de la nature !!! Une puissance capable de destructions... mais également de renaissances !!!

Reynald ARTAUD

Accueil

Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site